Rayne G-Mack review

Rayne-G-Mack-review-longboard-shape-assymetrique.

Mais pourquoi elle a cette forme la Rayne G-Mack ? Parce que parfois, c’est chouette de ne pas faire comme tout le monde, de faire parler les curieux ou de renverser un peu les règles. Même dans le skateboard, on peut encore faire des trucs nouveaux, des trucs qui servent à rien d’autres qu’à s’amuser et à embêter ceux qui vous demandent pourquoi. Ça n’a l’air de rien comme ça, mais créer un longboard avec une découpe asymétrique qui n’a aucune fonction particulière, c’est important. Parce que c’est le même geste qui nous pousse à sortir de chez nous avec notre planche sous le bras et à partir en session. Ça ne sert à rien, ça ne rapporte rien. Mais ça fait plaisir et c’est déjà pas mal. Je vais donc vous donner mon avis sur cette planche pour une utilisation en freeride et en downhill.

Why does your longboard have such a shape ? When you ride a Rayne G-Mack, be prepared to answer this question several times. From your curious dad, to the old lady sitting next yo you in the bus, and of course, from all fellow riders. I don’t know why it’s asymmetrical, and that’s the beauty of it : there’s no actual reason. Sometimes, you want to make the statement, that you can do whatever you want for no reason. That’s exactly what we do when we got out and skate. And that’s what Rayne made when designing this George Mackenzie pro-model. This outline shape is useless, and doesn’t bring any new functionality, it’s just plain cool. Let’s see what’s my opinion on this Rayne G-Mack for freeride and downhill skateboarding.

G-Mack-rayne-avis-le-boulon

Rayne, fait de très belles planches et cette G-Mack ne fait pas exception : belles formes, beau concave, belle déco. C’est de la grande série avec une finition excellente et un soucis du détail poussé. D’ailleurs, le prix est poussé aussi, soit dit en passant. Mais quand tu l’achètes, tu sais pourquoi tu lâches des billets : prends-la dans tes mains et regarde-la sous toutes les coutures. Avant de la gripper, résiste à la tentation et admire la construction. Prends le temps de t’arrêter sur la jolie déco, tatouée sur la planche. Une fois que tu auras repoussé les limites de ta patience, ta première session n’en sera que meilleure. Promis.

This G-Mack is no exception to other Rayne longboards in terms of shape, concave and finish job. They are produced in great quantities but their attention to detail is always top notch. Of course, it goes along with their price. But you will understand where you money goes the very second you will hold it in your hands. Even before putting grip tape on it, check it out from every angle, study every details of the tattooed graphic, of every concave bump. Once you can not stand it anymore, your first session will be even better !

Rayne-Gmack-top-test

Cette prise de contact à rallonge a pour seul but de faire durer le plaisir de la rencontre. Car une fois, sur la route, tu te sentiras directement comme chez toi. Pas de phase de rodage ici. Saute dessus, fais ton run et recommence comme si c’était la millième fois sans te poser de question. Mets toi à l’aise : le concave te tutoies direct, te claques la bise et te sers un verre. T’es là en habitué et ta place au chaud est réservée, pile entre les micro drop qui servent de repères et les deux petits W dômes centraux qui t’apportent juste le soutien nécessaire en slide. Véritable longboard sofa, le confort de cette Rayne m’a parfaitement convaincu. J’ai aussi particulièrement aimé les rails francs du bord de planche. Ils aident à bien y planter le talon, que ce soit en stand-up slide ou en predrift et permettent des appuis nets et sans bavures. Pour finir sur le concave et le bon verrouillage qu’il procure, j’ajouterai que le grip Madrid Flypaper grain moyen que j’y ai collé est largement suffisant pour tout ce que j’ai fait avec. Je ne ressent pas le besoin d’y mettre du gros grain.

After this preliminary first contact, you will feel instantly at home on this deck. No breaking-in period with this G-Mack. Jump on it, do your run, and do it again as if you had done it a thousand times. The concave will bring your favorite beverage and calls you by your name. Put yourself comfortable right between the oval micro drops that gives you all the landmarks you need, and the two W humps that support your feet whatever slide or slash you’re throwing. It’s really a sweet spot, a longboard sofa, both extremely cozy and totally effective at locking you in. There’s also another spec that i like : it’s the sharp edges of the deck that are really nice for your heel to dig into them while sliding. To prove my point on the concave locking, I’ve been happy with the mildly gritty Madrid Flypaper griptape – that is awesome by the way, but I don’t feel the need to stick coarse griptape on my G-Mack.

Rayne-G-Mack-concave-shot-micro-drops-w-humps

Jusqu’à maintenant, j’ai principalement emmené ma G-Mack sur deux types de spots. Commençons par les spots à shred de zone résidentielle, à base de ligne droite et de fort dénivelé. Si c’est votre programme, la Rayne aura toutes les qualités pour ça. Elle est rigide pour ne pas vous piéger quand la vitesse augmente, elle reste joueuse de part son empattement et elle vous verrouille les pieds tout en restant subtile et en autorisant plusieurs positions. En passant d’une board très légèrement flex à celle ci, j’ai vraiment apprécié sa rigidité. Je m’y suis senti serein avec une réponse précise et direct très appréciable. L’empattement variable reste dans la moyenne des planches de freeride actuelles : entre 64,1cm (25.25 pouces) et 66,6cm (26.25 pouces). C’est pile ce qu’il me faut et ça rends la planche bien maniable.

I’ve mainly ridden my G-Mack on two kind of spots. First, those suburb freeride spot, with steep straightaway roads. If this happen to be your terrain of choice, you will be happy with the Rayne. It’s stiff so there’s no bad surprise when the speed increases, but the deck stay responsive thanks to its wheelbase, and there’s this awesome aforementioned subtle but very efficient concave that lock you in, but allows you to move at the same time. After riding a slightly flexy freeride deck for some time, I was very happy stepping on this strong as steel board. It’s rock hard and show no torsion under my 71kg (156lbs) By the way, the wheelbase options, from 25.25” to 26.25” are where it’s at. Pretty standard these days, and it fit me pretty well I must say.

Rayne-G-Mack-test-ride-le-boulon

Je l’ai aussi ridé sur des spots de descente que j’affectionne bien pour l’hiver, à base de routes étroites, d’épingles serrées et d’accélération rocambolesques. J’ai trouvé la G-Mack particulièrement bonne dans ce domaine. Les changements d’appuis fréquents, les slides qui demandent de la précision, les pifs-pafs, les transitions entre les positions : tout cela semble un peu plus facile, un peu plus naturel sur cette planche. Et le concave y est pour beaucoup car on sait toujours où sont nos pieds. Les drops ovales juste avant les vis sont à la fois mesurés et bien bloquants et les petites proéminences au centre de la planche viennent vous soutenir la plante des pieds sans même que vous vous en rendiez compte. En fait, la planche est un régal sur ces spots car elle se fait complètement oublier et qu’on peut se concentrer sur son ride et sur la prochaine épingle qui arrive, plutôt que sur son pied qui est mal placé par exemple.

I’ve also taken her to some kind of downhill spots I appreciate for winter season : narrow, full of hairpin and quick acceleration mellow top-speed roads. I’ve found the Rayne GMack especially good for those kind of spots. The frequent position and side changes, the accuracy demanding lines, the predrifts, everything seems a little easier and natural on this deck. Again, the concave really helps you in knowing where your feet lay on the board. The oval drops, right before the bolts, are both subtle and high enough to stop your toes, and the two W humps really support your feet without you even noticing it. In fact, I’ve loved the G-Mack on this kind of terrain because I was totally able to focus on the next hairpin, and not on my foot placement or whatever.

Sur les spots de descente plus roulants, avec des longues parties en schuss, j’ai eu un petit temps d’adaptation sur ma position. Je la trouve un peu moins confortable qu’en pure freeride ou qu’en downhill technique. Peut être que la plate-forme est un peu trop courte pour ma taille et mes habitudes.

On faster, more straight-bombing kind of spots, with long tuck parts, i did need some adaptation period with my tuck. I’ve found the G-Mack didn’t totally matched my liking and I’ve preferred it in technical downhill and freeride. Maybe the effective foot platform was a tad short for my height and habits. I’m 1m88 (6,2ft) tall if that matters.

rayne-george-mackenzie-longboard-deck-review

Rayne-longboard-freeride-review-le-boulon

Au niveau wheelbite, rien à signaler avec des Sabre 48 degrés, des pads fins et des roues jusqu’en 72mm. Je n’ai pas essayé plus grand, mais ça doit passer jusqu’en 75. La construction que Rayne appelle Fat-bottom et qui consiste à avoir un noyau central plus épais et des bords plus fins permet d’être assez tranquille à ce niveau là. Ça crée des passages de roues naturels et efficaces.

In terms of wheelbite, there’s nothing to report with loose 48 degree Sabre, a thin shock pads and wheels up to 72mm. Didn’t tried bigger, but I’m pretty sure you will be able to rock 75mm without problem. The Fat-Bottom construction, consisting of a thick bamboo core and thiner sides, creates natural flairs that greatly reduce the possibility of wheels touching your wood.

rayne-g-mack-sabre-forged-trucks-mini-ozone-cloud-ride-wheels

Rayne-longboard-fat-bottom-construction-bamboo-g-mack

Pour résumer, malgré sa coquetterie, la Rayne G-Mack est symétrique là où ça compte donc tu t’y sentira bien en switch, toi qui aime rouler à l’envers.
La G-Mack est belle et bien conçu, pour toi qui aime le bambou, la fibre de verre et les jolies finitions.
Enfin la G-Mack est confortable et polyvalente, pour toi qui aime passer du downhill au freeride et qui cherche un longboard qui te mettra à l’aise dans ces deux disciplines.

To summarize, you will love the G-Mack, even if you like riding switch cause it’s symmetrical where it counts.
You will love the G-Mack if you like well designed board with a cool finish, bamboo and fiberglass.
Finally, the G-Mack is cosy and versatile, if you want a longboard that can shred a spot in whatever mood you are, whether it is freeride or downhill.

rayne-g-mack-downhill-le-boulon-gmack-avis

Pour conclure, je pense que c’est une planche que je ne vais pas lâcher de si tôt. La Rayne développé pour George Mackenzie possède ce design complexe, réfléchi et suffisamment subtil pour rester confortable et efficace. J’ai parfois envie de revenir à des planches plus simples pour leur confort et leur côté brut. Mais celle ci me fera rester du côté des concaves évolués tant que j’arriverai en bas du spot avec le sourire !

I think that it’s a deck I won’t drop in a while. The Rayne George Mackenzie pro model was thought with a complex design that translate into an easy to ride, subtle and very fun board. Sometimes, I day dream about the most classical and simple shape and I want to go back to more simplicity. But from the moment I take a ride with this G-Mack, I instantly forget any other deck and enjoy this one to the fullest!

Rayne G-Mack review et avis

- le prix
+ la forme qui intrigue
+ la qualité de finition
+ le concave onctueux

- The price
+ The funny shape
+ The finish job quality
+ The complex yet smooth concave

Merci à au shop longboard EasyRiser qui m’a permis de réaliser ce test et qui montre de plus en plus d’implication dans le milieu. Big up !
Et merci à Elodie pour la photo et Greg pour la vidéo !

« »